Prévention santé pour un voyage au Cambodge

SANTE : consulter notre sélections de praticiens de la santé et
d'établissements de soins dans notre page SANTE
La santé est l'affaire de chacun, car tout le monde n'a pas la même condition physique, les mêmes sensibilités, les mêmes traitements.
Certains sont plus vulnérables que d'autres aux coups de soleil, certains sont dévorés par les moustiques quand leurs voisins sont à peine incommodés…

Quoiqu'il en soit le Cambodge est un pays tropical, à 1500 km seulement de l'équateur, il y fait donc selon la saison très chaud ou très humide et il faut prendre en considération certains risques.

Les conditions d'hygiène n'y sont pas non plus les mêmes qu'en Europe.

Tout dépend du style de séjour que vous envisagez : en hôtel de luxe, en "guesthouse", chez l'habitant, et où vous mangerez.
De l'eau potable est disponible partout, les Cambodgiens n'ont pas plus envie que nous d'être malades.
A chacun, ensuite, de décider s'il suit les conseils les plus prudents (pas de glaçon dans les boissons, pas de crudités, pas de fruits que vous ne lavez ni n'épluchez vous-même, etc…) ou s'il prend le risque de savourez ce qui lui est présenté.

Nous avons tous plus ou moins opté pour l'oubli de ces consignes très restrictives et nous ne nous en sommes pas plus mal portés, mais il est vrai qu'un dérangement intestinal peut gâcher un court séjour (sans oublier que le simple changement de rythme et d'alimentation peuvent suffir à faire apparaître des troubles).

Eventuellement, consultez un dentiste avant de partir : une rage de dents n'est pas moins désagréable au Cambodge qu'ailleurs, et les antibiotiques qui pourraient être nécessaires plus difficiles à trouver.

D'une manière générale, même si le but de votre séjour n'est pas de constituer une épreuve physique, il faut être conscient que le climat peut être éprouvant et que la visite des temples d'Angkor impose de marcher - et les escaliers y sont fort raides !

Pour compléter les informations fournies ici, vous pouvez consulter la rubrique des conseils aux voyageurs du site de l'institut Pasteur.

Les vaccins



- Quelle que soit votre destination, vous devez être à jour des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

- Plus spécifiquement pour le Cambodge, vous devez être vacciné contre l'hépatite A et la fièvre typhoïde.

- La vaccination contre l'hépatite B n'est indiquée que pour des séjours fréquents ou prolongés mais n'est pas à négliger.

- Quant à la rage, nous avons rencontré des avis médicaux divergeants : quoiqu'il en soit, sachez qu'il s'agit d'un traitement préventif et non d'un véritable vaccin, et que ce traitement ne fait qu'allonger le délai avant le traitement curatif qui reste indispensable.

- Si vous prévoyez de quitter franchement les sentiers battus et de vous aventurer dans les régions reculées du pays, demandez conseil à votre médecin ou à votre centre de vaccination à propos de l'encéphalite japonaise, le Cambodge étant entouré de pays touchés par cette maladie.

Pensez à vous renseigner assez à l'avance pour pratiquer vos vaccinations, qui doivent être faites au moins 15 jours avant le départ (Hépatite A et typhoïde). Pensez à faire les rappels…
N'oubliez pas non plus que les vaccins coûtent assez cher (environ 60 € pour l'hépatite A + typhoïde).

Pour connaître les centres de vaccinations (et d'autres informations), vous pouvez aller sur le site TravelSanté.com .


Le paludisme

Le Cambodge est une zone empaludée classée 3, c'est à dire avec la plus grande résistance (cependant Phnom Penh n'est pas considéré comme empaludé par le Ministère des Affaires Etrangères, contrairement au reste du pays).

Il vous sera recommandé de prendre un traitement préventif adapté (Lariam ou Malarone), à commencer 10 jours avant le départ.
Attention : ce sont des médicaments forts qui peuvent entraîner des effets secondaires, l'avis de votre médecin est donc nécessaire.

Le paludisme étant transmis par des moustiques, la première prévention est donc de se faire piquer le moins possible !

Prévoir en conséquence :

- produits répulsifs contre les moustiques pour la peau (attention, certains produits sont contre-indiqués chez les femmes enceintes et les enfants en bas âge, votre médecin ou votre pharmacien sauront vous conseiller)

- produits répulsifs de zone (serpentins à brûler, diffuseurs)

- produits répulsifs pour les vêtements (les magasins d'articles de randonnée en proposent généralement)

- le climatisation, quand elle est disponible, réduit l'activité des moustiques.

- et, bien sûr, la prise régulière du médicament qu'on vous aura prescrit.

C'est surtout en soirée qu'il faut être vigilant et se protéger efficacement des moustiques.


Parasites et autres

L'eau, même limpide, peut être le vecteur de maladies et de parasites.
Pour boire et pour la toilette si vous voulez être très prudent (rasage, brossage des dents) il est donc conseillé d'utiliser de l'eau débarassée de ses "habitants" ...

Faute de pouvoir être bouillie, l'eau peut être stérilisée avec de l'eau de javel très diluée (3 gouttes par litre d’eau), ou grâce à des comprimés.
Une dernière solution est l'utilisation de filtres en céramique (pores 0,2 micron) qui rendent l'eau potable.
Cependant, même si le prix de ces petits filtres a diminué, cela reste un investisement plus utile pour des "trekkings" répétés que pour un séjour touristique.

Des moustiques (diurnes, ceux-là) peuvent aussi transmettre une dengue hémorragique.

L'eau des rivières peut être contaminée par l'agent de la bilharziose (ou schistosomiase), un parasite qui traverse la peau (même intacte) pour infecter les intestins ou la vessie.


La trousse à pharmacie

En ce domaine, chacun doit veiller à disposer d'un minimum, et surtout partir avec les médicaments nécessaires à un traitement en cours.
En effet les médicaments vendus au Cambodge risquent d'être aussi faux que les vêtements de marque…
Prendre la même précaution pour les contraceptifs. A vrai dire ce ne sont pas les enseignes de pharmacies qui manquent... mais plutôt les pharmaciens !

Penser cependant à prendre les ordonnances, en cas de problème sérieux il reste possible de s'adresser aux institutions médicales occidentales.

Il peut être prudent de se munir de seringues et d'aiguilles stériles à usage unique selon les traitements, l'hygiène et la stérilisation n'étant pas toujours passées dans les mœurs des soigneurs locaux (or le SIDA et l'Hépathite B sont répandus au Cambodge).

Compte tenu des contrôles douaniers, mieux vaut garder la trousse à pharmacie dans les bagages de soute, aiguilles, scalpels ou ciseaux risquant de poser des problèmes s'ils sont dans le bagage à main.
Attention cependant à garder sur vous de quoi assurer un traitement en cours, au cas où vos valises seraient égarées...

Dans tous les cas, il est préférable de prendre l'avis de votre médecin qui vous aidera à composer une trousse adaptée à vos besoins et à vos risques.

Remarque : autant que possible, la trousse à pharmacie doit être protégée de la chaleur et de l'humidité, ce qui est évidemment bien difficile dans un pays tropical. Mais oublier la trousse à pharmacie derrière une vitre en plein soleil risque de dénaturer certains médicaments…


1 ) pour soigner les "bobos" :

- Ruban adhésif type Sparadrap, coton, bandages, bande de contention (utile lors d’une entorse), gaze (en cas de brûlure), pansements, compresses stériles, épingles de sûreté, petits ciseaux, pince à écharde.

- désinfectant à usage externe.

- Antalgique / antipyrétique (le paracétamol est préférable car il est moins sensible à la chaleur que l'acide acétylsalicylique, et ce dernier est contre-indiqué en raison de la présence de dengue hémorragique).

- thermomètre médical.

- Crème de protection solaire avec un indice important (écran total).

- pommade pour les brûlures et coups de soleil, bâtonnet de protection pour les lèvres.

2 ) pour soigner les problèmes plus sérieux, à adapter selon les cas :

- Un traitement antidiarrhéique, associant un ralentisseur intestinal et un désinfectant.

- Un traitement antispasmodique, en cas de douleur digestive ou de douleurs abdominales.

- Un traitement antiémétique, en cas de mal des transports et de vomissements.

- Un traitement antihistaminique, en cas d’allergie.

- Une pommade antiprurigineuse, en cas de démangeaison.

- Une crème anti-inflammatoire.

3 ) et selon les cas :

- Bien sûr ce qui a été indiqué contre le paludisme.

- Si vous pensez avoir du mal à trouver le sommeil ou à vous adapter au fuseau horaire, un somnifère.

- Un traitement antibiotique sur prescription médicale, efficace sur différentes infections.

- Tout ce qui concerne les verres correcteurs de vue (entretien des lentilles, lentilles jetables, lunettes de secours…).

- Contraceptifs, préservatifs.

- et, si cela vous rassure, une pompe à venin.

4 ) à éviter :

- Les médicaments (solubles ou effervescents) nécessitant de l'eau potable pour être absorbés (et pas forcément pratiques dans une gourde).

- Les suppositoires (qui fondent à la chaleur)

- Les eaux de toilette et parfums, qui ne font pas toujours bon ménage avec le soleil et peuvent attirer les insectes.

5) cas particuliers :

- Les femmes enceintes doivent impérativement s'assurer auprès de leur médecin que le voyage ne leur est pas déconseillé, et prévoir de compléter les conseils ci-dessus avec les précautions adaptées à leur situation.

- de même pour les enfants, il convient d'adapter la pharmacie à leurs besoins spécifiques et de s'assurer qu'ils peuvent sans difficulté suivre le programme du voyage proposé.


En en cas d'urgence

Les numéros à connaître sont les suivants :

A PHNOM PENH :

- Samu : 119 (N° d'appel d'urgence) - (023) 724.891 - (012) 848 213 (Coordonnateur francophone)

- Hôpital Calmette : (023) 300 340.

- médecin référent de l'Ambassade de France : 012 767 505

A SIEM REAP (Angkor):

- Samu : 063.761.119 (N° d'appel d'urgence gratuit) et 012.630.399 (portable).

Le Guide de Phnom Penh
Restaurant
Bar
Hotel
Guest House
Shopping
Fabricant
Santé et Bien-être
Services
Sports et Loisirs Culture
Enseignement
Vivre à Phnom Penh
Agenda
Plan de Phnom Penh
Petites Annonces
Forum

Tourisme au Cambodge
Visa pour le Cambodge
Tourisme
Découvertes
Liens
Nos Services
Contactez nous !
Publicité
Partenaires
Le Blog Francophone de Siem Reap